L’Eglise Protestante Unie des Côtes d’Armor est aujourd’hui regroupée autour des temples de Saint-Brieuc et de Perros-Guirec.

 

Voici quelques repères historiques.

Pour une connaissance plus approfondie de l'histoire de notre communauté, des hommes et des femmes qui y ont œuvré et ses engagements, rendez-vous sur le blog de l'Histoire de l'Eglise Protestante unie des Côtes d'Armor.

 

 

 

Saint-Brieuc : Le temple, rue Victor Hugo

 

Le bâtiment fait penser aux temples méthodistes anglais.

 

C’est le pasteur parisien (et trésorier du comité central de Paris) Théophile Roux qui achète le terrain et finance lui-même les travaux de construction quand il s’installe à Saint-Brieuc en 1908. Une souscription permet de meubler le temple (une chaire, un porte-bible, des chaises). Le temple possède aussi un harmonium.

 

En 1937, la famille Bird, de Dinan, offre au temple le mobilier dont la table actuelle de communion.

 

En 1953, une chaire et des bancs sont transportés de l’église anglicane de Dinan, en très mauvais état, jusqu’à Saint-Brieuc.

 

En 1956, une bible du XVII ème siècle est offerte par M.Meyer (de Paris)

 

Les vitraux modernes qui ornent encore aujourd’hui le temple sont offerts par la famille Hansen, suite au décès d’Oscar Hansen en 1970.

 

En 1972, les murs et plafonds sont repeints sous la direction de M.Deiss, décorateur à Saint-Brieuc.

 

En 2017, l’appartement du 1er étage (logement des pasteurs) est entièrement refait.

 

 

Les personnages importants

 

Docteur Erling Hansen
Docteur Erling Hansen

Mentionnons tout d’abord l’importance de la famille Hansen pour la communauté protestante de Saint-Brieuc. Tout d’abord Oscar Hansen. D'origine norvégienne et courtier maritime au port du légué, il fut le premier vice-président en 1906 de l’association cultuelle de l’église méthodiste de Saint-Brieuc, secrétaire ou trésorier jusqu’en juin 1938, actif au conseil presbytéral jusqu’en mai 1956.

 

Erling Hansen, né au Légué, ancien élève du Lycée Le-Braz et docteur en médecine, a exercé place Saint-Michel.

Son rôle dans la communauté a été très important : en 1929 il est élu au conseil presbytéral. Pendant 47 ans il assurera diverses fonctions sur le plan local et régional avant de s’arrêter en 1985.

 

On retiendra aussi son parcours hors du commun pendant la seconde guerre mondiale : en 1943, il est arrêté par les Allemands car il aide des jeunes à ne pas faire le Service du travail obligatoire (STO). Déporté à Buchenwald puis à Mühlausen en tant que médecin il a pu réchapper de cet enfer mais aussi sauver la vie de nombreux détenus qui lui furent confiés. Hansen quittera Buchenwald le 26 avril 1945 avec les derniers détenus. Il s'est éteint à Saint-Brieuc en 2008. Une plaque à sa mémoire est apposée sur sa maison depuis 2015. Il est une des figures de ceux que Christian Bernadac a appelé dans son ouvrage « Les médecins de l’impossible »

 

Pasteur Yves Crespin
Pasteur Yves Crespin

 Autre figure emblématique, le pasteur Yves Crespin. 

 

A la veille de la seconde guerre mondiale, en 1937 le pasteur Crespin dirige la paroisse. Avec l’écrivain Louis Guilloux, il s’occupe des réfugiés espagnols. Ce dernier en fait un personnage important de son roman « Le jeu de patience » sous le nom du pasteur Briand.

L'extrait suivant réunit les deux personnages:

- N'est-ce pas un grand péché, demandais-je [au pasteur], que de contraindre les pauvres gens à l'exil?

- C'est un grand péché me répondit-il. Il me semble qu'un des premiers droits humains est celui d'avoir une patrie.

 

Arrêté une première fois puis sur dénonciation par la Gestapo en 1943 pour hébergement d'aviateurs alliés, propagande gaulliste et possession d'un poste émetteur, il est déporté.

 

La mémoire du pasteur Crespin est rappelée par une plaque, rue Victor Hugo, sur la façade du temple protestant. On peut y lire la mention suivante :

 

« Yves Crespin, pasteur patriote et résistant, mort en déportation à Dora le 16 mars 44 ».

 

On apprendra, des années plus tard, qu'Yves Crespin est mort  le 11 mars 44. A noter enfin qu' il existe à St Brieuc une rue du pasteur Crespin. 

 

 

Le culte

 

Le culte a été assuré depuis plus de 100 ans par des pasteurs (hommes et femmes) et par des laïcs. Citons en particulier avant 1945 : Pasteur Scarabin, Pasteur Théophile Roux, Pasteur Whelpton, Yves Crespin Pasteur Vidal. (Pour mieux connaître les personnalités de notre communauté, cliquez ici).

 

De 1945 à nos jours : Docteur Hansen, Pasteur Barre, Pasteur Marquer, Monsieur Cottenceau, Pasteur Jean-Marc Kieffer, Jacques Bourgenot, Pasteur Blanc, Pasteur Emile Le Cozannet, Pasteur Guy Froment, Pierre Charlot, Pasteur Thomas Mentzel, Pasteur Caroline Engel, Pasteur Solange Weiss-Déaux, Pasteur Juliette Tonge, Pasteur Hervé Stücker .

 

Bulletin le Lien.

C’est une création du pasteur Jean-Marc Kieffer à partir de 1967. Les derniers n° sont téléchargeables ici.

 

La première femme pasteur à Saint Brieuc

Il s'agit de Caroline Engel arrivée en juin 1997.

 

Perros-Guirec:

Le temple, rue de la poste

 

 Après 4 années à Saint-Brieuc, le pasteur Scarabin part en 1908 pour Lannion et s’établit à Perros-Guirec en janvier 1911. De là, il évangélise la région (souvent en breton) aidé par le colporteur Droniou et Anne-Marie Broudic.

 

Une première décision importante est prise par l’assemblée générale concernant l’achat d’un terrain le 18 mai 1928 afin de construire un temple. Sous l’impulsion du pasteur Manach, après une réunion exceptionnelle le 9 août 1936, la construction du temple commence en 1937. Il sera inauguré le 6 mai 1937. Il est situé 19 rue de la Poste. Les locaux seront ensuite agrandis en 1971 puis rénovés en 2012.

 

Le pasteur Manach a marqué l’histoire de la paroisse en restant 22 ans, ses filles ont également été très engagées au niveau du conseil presbytéral pendant des décennies.

 

Le culte

 

Il faut noter que le culte est assuré en été à Perros par des pasteurs qui viennent en vacances dans la région et logent dans le presbytère. A différentes époques, de nombreux laïcs ont également assuré le culte (problème de déplacement du pasteur ou absence de nomination sur la paroisse).

 

Dans les personnes ayant assuré le culte, citons en particulier avant 1950 : Pasteur Scarabin, Pasteur Foss, Pasteur Bourguet, Pasteur Daniel Manach.

 

De 1950 à nos jours : Monsieur Cottenceau, Pasteur Jean-Marc Kieffer, M.Foucher, .M ; Tostivint, M. Grangaud, pasteur Somerville, M. et Mme Herlent, M et Mme Metafiot, Mmes Brault et Le Goffic, Jacques Bourgenot, Pasteur Blanc, Docteur Hansen, Pasteur Emile Le Cozannet, Pasteur Guy Froment, Pierre Charlot, Pasteur Thomas Mentzel, Pasteur Caroline Engel, Pasteur Solange Weiss-Déaux, Pasteur Juliette Tonge, Pasteur Hervé Stücker .

 

 

 

 

La rédaction de cette page nous a ouvert des portes vers des personnages et des documents passionnants. Il nous était impossible de mettre ici. Aussi Richard Fortat a rassemblé cette documentation sur un blog que vous pouvez visiter en cliquant ici.

 

Articles les plus consultés du blog "Histoire de l'Eglise Protestante Unie des Côtes d'Armor"

 

 

 

Pour avoir des informations sur l'histoire du protestantisme en général :

https://www.museeprotestant.org/

 

 

 

Cette page a été réalisé à partir de divers documents. Si vous souhaitez apporter des compléments ou modifications: nous joindre ici.

Nous sommes preneurs de toutes informations et documents concernant l'histoire du protestantisme dans les Côtes d'Armor.

Cultes

Saint Brieuc -  

chaque dimanche à 10H30

 

Perros Guirec  :

18 novembre

2 décembre

16 décembre

à 10h30

 

Culte en été à Plougrescant

 

DONS et prélèvement à la source
Le document téléchargeable ici vous explique les modifications autour des déductions fiscales lors de vos dons à l’Église.
Choisir de donner Fiche_PAS.pdf
Document Adobe Acrobat 284.6 KB