Le temps d'une pause,

Le temps d'une respiration,

Le temps pour essayer de redonner du sens à notre vie....

 

Un groupe prière-partage se réunit mensuellement au temple de St Brieuc. Il est ouvert à tous. Retrouvez les dates à la rubrique "agenda".

 

Cette page vous propose textes et prières offerts par des membres de notre communauté. Vous pouvez y contribuer en nous envoyant vos proposition (cliquez ici).

 

Toutes les semaines, alimenter votre réflexion avec les vidéos proposées par l'équipe de:

http://www.pasteurdudimanche.fr/

 

 

 

 

 

Textes patagés lors du "culte Café Croissants", février 2020

 

Quelqu’un auprès de toi se tient en sentinelle,
plus tôt que toi, il s’éveille en ta demeure,
lorsque tu dors, il veille encore à tes côtés.

 

 

Il comprend toujours mieux que toi-même ta peine et ton secret.

 

Il voit ceux que tu croises et qui ont mal comme toi, même si tu gardes les yeux fermés.

 

Il pardonne à ta place ceux que tu juges.

 

Il est fort lorsque tu es faible,
il tremble quand tu fais le fier,
il veut encore quand tu crois que rien ne vaut plus la peine,
il entend le cri qui t’étrangle dans ta solitude.

 

 

Si tu connais Son nom, appelle-le, et si tu ne le connais pas, appelle-le plus fort encore.

Benoit Marchon

 

 


Seigneur, pourquoi m’as-tu dit d’aimer tous mes frères les hommes ?
J’ai essayé, mais vers Toi je reviens effrayé…
Seigneur, j’étais si tranquille chez moi,
Je m’étais organisé, je m’étais installé.
Mon intérieur était meublé et je m’y trouvais bien.
Seul, j’étais d’accord avec moi-même.
A l’abri du vent, de la pluie, de la boue.
Pur je serais resté, dans ma tour enfermé.

Mais à ma forteresse, Seigneur, tu as découvert une faille,
Tu m’as forcé à entrouvrir ma porte.

Comme une rafale de pluie en pleine face,
Le cri des hommes m’a réveillé ;
Comme un vent de bourrasque, une amitié m’a ébranlé ;
Comme s’insinue un rayon de soleil, ta grâce m’a inquiété
… Et j’ai laissé ma porte entrouverte, imprudent que j’étais.

Seigneur, maintenant je suis perdu !
Dehors, les hommes me guettaient.
Les premiers sont rentrés chez moi, Seigneur.
Il y avait tout de même un peu de place dans mon cœur.
Jusque-là, c’était raisonnable…
Mais les suivants, Seigneur, les autres hommes,
Je ne les avais pas vus, les premiers les cachaient.
Ils étaient plus nombreux, ils étaient plus misérables,
Ils m’ont envahi sans crier gare.
Il a fallu se resserrer, il a fallu faire de la place chez moi.

Maintenant, ils sont venus de partout,
Par vagues successives, l’une poussant l’autre, bousculant l’autre.
Ils sont venus de partout, de la ville entière,
De la nation, du monde ; innombrables, inépuisables.

Ils ne sont plus seuls, mais chargés de pesants bagages ;
Bagages d’injustice, bagages de rancœur et de haine,
Bagages de souffrance et de péché…
Ils traînent le Monde derrière eux,
Avec tout son matériel rouillé et tordu,
Ou trop neuf et mal adapté…

Seigneur, ils me font mal ! Ils sont encombrants, ils sont envahissants.
Ils ont trop faim, ils me dévorent !

Je ne peux plus rien faire ; plus ils rentrent,
Plus ils poussent la porte et plus la porte s’ouvre…
Ah ! Seigneur, j’ai tout perdu, je ne suis plus à moi :
Il n’y a plus de place pour moi chez moi.


Ne crains rien, dit Dieu, tu as TOUT gagné
Car tandis que les hommes entraient chez toi,
Moi, ton Père,
Moi, ton Dieu,
Je Me suis glissé parmi eux.

(Michel Quoist, prètre)

 

 

 

SEIGNEUR, TU N'ES PAS CE QUE L'ON IMAGINE

Seigneur

On Te soupçonne de manipuler les hommes par la contrainte et la peur de l'enfer:
Tu ne les attires que par amour.
On Te soupçonne d'avoir des complicités avec la mort des êtres chers
Tu n'as de connivence qu'avec leur vie.
On Te dit mesquin et fouineur de conscience:
Nos médiocrités ne mobilisent que Ta Tendresse.
On Te croit ennemi de la joie:
Tu en es la source.
On T'incrimine d'être l'opium des opprimés:
Tu es l'animateur de tous les Solidarités.
On Te pense contrarié ou jaloux de nos recherches scientifiques:
Tu offres à l'homme un univers infini à explorer.
On T'imagine rancunier:
Tu pardonnes comme nous respirons.
On Te voit figé comme un monarque
Tu es ardent comme un berger.
On Te croit initiateur de l'inquisition
Tu en es la victime.
On T'imagine grand-papa gâteau
Tu es jeune, pauvre, mendiant.
On T'incrimine d'être une bouée de sauvetage:
Tu nous apprends à nager.
On prétend que Tu es "quelque chose au-dessus de nous "
Tu es Quelqu'un au-dedans de nous.
On Te cherche chez les justes
Tu loges chez les pécheurs...
On Te cherche dans les chaires de théologie
Tu es assis dans l'herbe au banquet des amoureux.
On Te cherche, tenant dans la main, la foudre et le fléau:
Tu joues une sardane, avec un roseau froissé ".
On Te cherche dans un cimetière
Tu accompagnes sur le chemin deux voyageurs égarés.
On veut Te cerner dans le filet des mots:
Tu Te poses sur le sourire des enfants.

Stan Rougier,
" d'après son témoignage dans " Itinéraires vers Dieu " Éd. Médialogue

 

 

 

 

 

 

Autres textes:

 

Seigneur, donne moi de voir les choses à faire

Sans oublier les personnes à aimer, et de voir les personnes à aimer sans oublier les choses à faire.

 

Donne moi de voir les vrais besoins des autres.

C’est si difficile de ne pas vouloir à la place des autres, de ne pas répondre à la place des autres, de ne pas décider à la place des autres.

C’est si difficile, Seigneur, de ne pas prendre ses désirs pour les désirs des autres, et de comprendre les désirs des autres quand ils sont si différents des nôtres !

 

Seigneur, donne moi de voir ce que Tu attends de moi parmi les autres .

Enracine au plus profond de moi cette certitude :

On ne fait pas le bonheur des autres sans eux….

 

Seigneur, apprends moi à faire les choses en aimant les personnes.

Apprends moi à aimer les personnes pour ne trouver ma joie qu’en faisant quelque chose pour elles,

et pour qu’un jour elles sachent que Toi seul, Seigneur es l’Amour.

Norbert Segard,

ancien député et ministre

mort en 1981 d’un cancer

Proposé par Marc, mars 2019

 

 

 8

Cultes

Tous les cultes sont actuellement suspendus

Cultes Radio:

RCF, samedi à 18h

France Culture, dimanche à 8h30

Culte TV:

France 2, dimanche à 10h

Saint Brieuc -  

chaque dimanche à 10H30

 

Perros Guirec  :

à 10h30

1er et 3eme dimanche du mois

(voir Agenda)

 

CORONAVIRUS:

Assemblées générales de l'association cultuelle (22 mars) et de l'entraide (5 avril) sont reportées.

Suspension des cultes jusqu'à nouvel ordre.

 

Culte en été à Plougrescant

 

Résolution votée par le Synode Ouest de' l'EPUdF (nov 2019) (cliquez ici)

Crampoisic:

La fin d'une époque

 

Notre journal paroissiale est téléchargeable ici

 

Le protestant de l'Ouest,

journal régional à découvrir

 

Découvrer le blog de l'histoire de notre communauté

Découvrez l'histoire complète de Victor Bouhon, un pionnier du protestantisme à Saint Brieuc et le premier culte protestant en 1864 dans la rue St Guillaume.

A lire dans la page "Les protestants dans les Côtes-d'Armor : origines. 1906-1938".

Des vidéos de Solveig Huck-Hansen dans la page "Pasteurs et Laïcs", à la suite de la biographie d'Oscar Hansen.

 

Découvrez aussi des photos du premier lieu de culte au Légué et de la salle de Bonne-nouvelle dans "30 bâtiments et lieux de culte"

 le Grand Kiff 2020 est reporté en 2021